jeudi 17 avril 2014

Questions - réponses 1/4 :"Mais pourquoi ?..."

Quelques réponses à des questions que vous nous avez posées ( ou que l'on s'est posées...). 1ère partie, "mais pourquoi ? ..."

Pourquoi 1 an ? 
Plusieurs mois, parce que c'est ÇA qui fait du voyage la différence avec les vacances. Vivre sa vie mais ailleurs. Lorsque l'on peut se permettre de "perdre" une journée de congé à "ne rien faire". Et se remettre en question dans sa façon de vivre et de penser. 

Pourquoi maintenant ? 
On s'est donné mutuellement le goût du voyage, ce qui est devenu notre plus grande passion commune. Et donc une idée de tour du monde sommeillait en nous depuis longtemps. Mais une fois installés dans nos boulots, on s'est imposé une barrière comme quoi ce projet n'était plus possible. Et puis le changement de vie avec l'arrivée d'un 2e enfant remet à plat nos projets. 

Pourquoi avec les enfants ? 
Parce qu'elles changent très vite et qu'on espère ne pas dire dans 20 ans avec du regret dans la voix "tu vas voir ça passe vite", mais "on a de la chance, on a pu en profiter". 

Pourquoi l'Asie et l'Océanie ? 
On nous avait bien dit, le plus dur c'est de choisir où on va... 
L'Australie tant qu'à partir loin, l'Asie pour le souvenir du bon accueil que l'on a pu avoir en Inde et Indonésie, et parce qu'on n'avait déjà réfléchi à la Corée du sud, mais des pollutions radioactives nous avaient dissuadé. Parce qu'on pensait faire un petit tour en Argentine avant que Nelly ait deux ans et parce que l'on se garde les États-unis et l'Europe qui sont des destinations pour quand on aura des enfants scolarisés (Ah ben oui les vacances scolaires ça limite !!). 

Mais bon sang mais pourquoi la Chine ?!!!, la Thailande, le Vietnam, enfin tous ces pays où on risque sa vie ? 
Certainement pas pour risquer nos vies, pour ça il y a plein d'autres solutions. 

Pourquoi le transsibérien ? 
Pour sentir le temps du voyage au moins une fois. On avait pensé au bateau aussi. Il y a des voyages sur des cargos, mais c'est en général vraiment très long (une semaine minimum), et pas moyen de stopper le bateau histoire de s'arrêter un peu parce que ça tangue trop ! Vive le train duquel on peu descendre... Le bateau, on le prendra, mais sur des petites durées. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire