lundi 7 août 2017

Un désert aux portes de chez nous

Petite escapade en Navarre et Aragon. Ce n'est pas trop loin de chez nous : 4h de route depuis les Landes. En effet, avec une grosse semaine consacrée à l'étranger cet été, on ne pouvait pas aller bien loin. Mais l'Espagne a beaucoup a offrir, et on ne peut pas être déçu. C'est le 3eme voyage dans le pays en 1 an (après Barcelone et les Canaries), on rentabilise la proximité de Toulouse avec ce pays. 

Nous ne connaissions pas les Bardenas : c'est le désert. Grande question pour les filles : c'est quoi le désert ? Ici ça ressemble à peu près à ça : de grandes formations de roches friables, jaunes et teintées de rouge. C'est le décor à de nombreux films européens sensés se passer dans l'Ouest américain en particulier. Le matin, une couverture nuageuse permet de supporter le climat. Celle-ci se dissipe vers12-14h et permet aux couleurs d'éclater, mais c'est nous qui tirons la langue.

Ici c'est aussi la période des fêtes dans plein de villages. Les installations pour le lâcher de vachettes dans les rues sont bien prévues : de grosses barrières solides. On est content d'être derrière quand l'une enfonce ses cornes. Et chaque village a ses arènes. Nous avons assisté à quelques tours : d'abord la fausse vachette sur roulette pour les enfants, puis le veau pour les ados et les amateurs (lancé à pleine vitesse ça peut faire mal quand même) , puis les vachettes auxquelles les plus aguerris tentent d'accrocher aux cornes des anneaux. Grosse frayeur dans toutes les arènes quand la vache excitée sort des arènes et rue dans le tour réservé aux toréadors. Les spectateurs, dont Alix et moi se dépêchent de sauter du muret où ils étaient assis pour ne pas de faire faucher les jambes ! 

Nous sommes passé aussi par le magnifique chateau d'Olite, une halte qui nous a beaucoup plus, les tours sont immenses . 


Pour Alix, le mieux : escalader les rochers et marcher dans les canyons surtout avec de l'eau (de la boue).

Pour Nelly : voir les enfants courir après le veau et aller dans la piscine (au camping). 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire