samedi 5 mars 2016

Typiquement Omanais/Emirati

Comme à notre habitude, on va faire un point sur les particularités locales. Bien que les Emirats soient bien plus riches et plus avancés que Oman, de nombreuses choses ont été notées dans les 2 pays. Et, en plus, on voit bien qu'Oman cherche à rejoindre son voisin en suivant son modèle. Voici donc la liste:
- sur la route, des radars automatiques presque tous les 5 km. Et de nombreux radars de feux rouges. Bon OK, ici on flashe 20km au dessus de la limite affichée et quelque soit la vitesse limite... Ca laisse une certaine marge.
- les routes sont larges et on ne peut s'y engager que dans une seule direction en général. Cela veut dire que si on veut prendre l'autre, il faut souvent faire un détour de plusieurs km.
- la boite de serviettes 1 épaisseur est la rigueur dans tous les hôtels ou restaurants. Pas hyper efficace en revanche.
- la tenue vestimentaire est globalement blanche pour les hommes et noire pour les femmes. Les locaux sont attachés à conserver leur tenue traditionnelle pour la vie de tous les jours. Les tenues occidentales ne s'affichent pas trop. Les logigrammes des toilettes sont adaptés en fonction, mais pas ceux des feux de circulation...
- il y a énormément d'immigrés dans ces deux pays et une sorte de hiérarchie s'est instaurée. En haut, nous avons les locaux qui sont très peu nombreux aux Emirats (8% à Dubai) et plus visibles en Oman. Puis, les expats occidentaux pour les fonction cadres. Ceux-ci ont des conditions de vie confortable car la plupart du temps ils ont beaucoup d'avantages par le biais de leur contrat de travail. Ensuite, on voit beaucoup de Philippins. On les retrouve à l'accueil des hôtel, serveurs aux restaurants ou dans les emplois d'aide à domicile (nounous, femmes de ménage, gardien, maitre nageur). Ils sont vraiment très nombreux. Mais, moins que les Indiens, Pakistanais et Bangladais. Ces derniers ont les tâches plus ingrates. Ils sont chauffeurs de taxi au mieux ou alors travaillent sur les chantiers. Mais, c'est un carrefour du monde et une opportunité de travail pour tous. On retrouve aussi beaucoup de Maghrébins.
- quelques interdictions liées à l'Islam dont on n'a pas toujours eu l'habitude. En particulier, il ne faut pas s'embrasser, consommer de l'alcool dans les lieux publics. On n'a pas vu beaucoup de policiers, mais on ne joue pas avec ces choses là.
- ici, l'écologie n'est pas à l'ordre du jour. Pas de recyclage ou alors des poubelles de tri qui sont vidées ensuite dans la même benne. L'utilisation de l'eau peut nous paraître absurde. On peut observer d'immenses parterres de fleurs dans les grands villes le long des autoroutes. Une piste de ski dans un centre commercial. 
- la climatisation est de rigueur partout. Les gardiens de résidence ont une cahute climatisée. Les arrêts de bus à Dubaï le sont aussi. Et lorsqu'on va chercher un café dans un coffee shop, on ne descend pas de la voiture. Un indien vient prendre la commande, on descend la vitre pour commander et on attend bien sagement avec le contact allumé dans la clim' que notre livraison arrive.
- l'arbre local est le palmier dattier. Il y en a dès qu'il y a un filet d'eau... 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire