samedi 20 juillet 2019

La frontière Hongrie/Slovaquie, le long du Danube



Je ne me lasserai jamais de contempler le Danube, si large, avec ses eaux grises argentées tirant vers le bleu. De l’autre côté, les gens paraissent être de toutes petites fourmis. D’énormes bateaux de croisière, en fait surtout très longs, et des barges de marchandises, stoppent le calme apparent.
Notre passage en Hongrie a finalement ciblé le grand virage que le Danube fait au Nord du pays. Budapest, on fera une autre fois. On ne se sent pas le courage d’affronter une ville si grosse, d’autant que les Hongrois roulent comme des fous. On préfère le calme de la contemplation du Danube depuis les citadelles perchées de Visegrad ou Esztergom, ou depuis la ville de Szentendre. 

Dans cette dernière, de jolies rues piétonnes offrent une balade agréable. On sent qu’un soin particulier a été donné pour en faire une halte touristique de choix.




A Visegrad, on a une vue splendide depuis la forteresse sur une boucle du Danube. A couper le souffle. Nos piques-niques se font sur des plages de petits galets, bien à l’ombre car nous sommes sur la rive Sud.


Esztergom offre une basilique aux dimensions impressionnantes. Presque démesuré par rapport à taille de la ville. 


Nous faisons ensuite route sur la ville àla frontière de l´Autriche, Sopron. Petite bourgade calme, accablée par la chaleur, en ce samedi après-midi. Elle a déjà des accents autrichiens, étant presque un bastion hongrois en pleine Autriche. On nous parle déjà allemand. Le retour approche. 


Ces quelques jours en Hongrie nous ont permis de regoûter à l’été (pour la météo) et nous ont offert de bien jolies visites. Les enfants n’ont pas été en reste: glaces, pizzeria, piscine au camping, et surtout une après-midi luge d’été.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire