jeudi 6 février 2020

Sénégal: premières impressions

Nouvelle arrivée nocturne après le CAp Vert. Atterrissage à minuit 45. Entre le passage de la frontière, les controles De bagages, le change etl’achat d’une carte Sim, on ne part que vers 2h. Heureusement, on avait réservé un taxi, qui nous emmène à notre pension, sur la côte, à Toubab Dialaw. 
On est bien installé. Mais Nelly a du mal à trouver le sommeil à cause des grillons. Le lendemain, elle demande déjà quand on part. De cet endroit? Non, du Sénégal. Il fait trop chaud.
Elle a raison. A partir de midi, c’est chaud et le vent s’estompe. 
Notre balade dans ce village de pêcheurs, assez peu touritique, interpelle les enfants : charettes tirées par des cheveaux, les femmes qui vont chercher de l’eau avec des bassines qu’elles transportent sur leur tête, la lessive au bord de la mer, des enfants qui nous demandent des sous ou nous regardent curieusement, des animaux un peu partout, des dechets aussi, ...
la mer est belle. On profite d’un bain de mer dn fin d’apres midi. Tout le monde se regroupe le soir pour jouer au foot, discuter. Nous, on sirotte nos premiers jus de gingembre ou de bissap. Et on regarde le coucher de soleil sur l’horizon. On decompresse en adoptant un rythme lent.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire