vendredi 14 février 2020

Carabane et Cap Skirring

A l’embouchure du fleuve Casamance, il y a l’ile de Carabane, essentiellement recouverte de mangrove, c’est-à-dire d’une grande forêt de palétuviers. Nous y avons trouvé un petit paradis, à savoir le campement d’Efrane. Quelques bungalows sur un coin de plage, et même une cabane dans les arbres, ce qui ravira Alix et Nelly. Alix nous a même dit, pour nous convaincre de choisir la cabane plutôt que les bungalows sur plage: « Vous dites tout le temps que vous voulez de l’aventure, et là vous êtes prêts à choisir le luxe des bungalows... ». OK. On choisit la cabane.
Nous sommes seuls sur le campement et nous profitons de la pleine lune. Au loin, le village de pêcheurs d’Elinkine et le bruit des pirogues à moteur. C’est idyllique.
Nous rejoignons ensuite la station balnéaire de Cap Skirring, qui offre la plus belle plage du Sénégal. Nous l’atteignons par un bolong, un des bras du fleuve qui se perd dans les palétuviers. On est loin des stations balnéaires qu’on imagine. Le bourg est vraiment très africain, avec route en terre et petites échoppes bric à brac. Au sud s’étend une magnifique plage avec hôtels et guesthouses. Une halte agréable, où on joue dans les vagues de l’Atlantique pendant des heures, et on côtoie les touristes moins aventuriers. Ce qui nous surprend, c’est que ce n’est pas suffisamment frequenté, ce qui est regrettable pour le tourisme de la Casamance. D’après Ce qu’on comprend, le gouvernement aurait promu plus le nord du pays, au détriment de la Casamance. Quel dommage ! Cette région présente beaucoup d’intérêts, sans parler d’un climat plus frais...






1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bravo, les photos, Bravo !

(Papa et maman de Benjamin)

Publier un commentaire