samedi 15 février 2020

Une invitation à dejeuner

Lors de notre arrivée en Casamance, nous avons rencontré Angèle, dans notre premier taxi. C’est une enseignante qui vit à Oussouye et fait de la revente de tissu, aussi. C’est une femme enjouée, agréable et pleine d’energie. Sylvie échange les numéros, et au bout de quelques jours, on reçoit un appel. Elle nous demande de passer la voir. Oussouye est à mi chemin entre Cap Skirring et Ziguinchor. On propose donc de passer pour le déjeuner. Atab, son mari, nous accueille. Il est érudit, c’est un professeur de français. Il a eu l’occasion de visiter la France, invité en 2012 par des Français qu’il a aidé quelques années auparavant. On est un peu gêné quand on apprend qu’ils ont arrangé leurs horaires pour nous recevoir, en ce mercredi. Nous sommes accueillis avec leur plus belle vaisselle. L’echange est aisé car ils maitrisent bien le français. Nous sommes touché par l’honneur qui nous est fait. Et c’est réciproque visiblement. Ils sont honorés qu’on ait adapté notre planning. Nous avons le droit à du poulet, ce qui n’est pas le plus commun. Un delicieux jus de bissap aussi. La maison est rustique, mais on peut noter un canapé, un vieil ordinateur et une belle armoire contenant des livres, ce qui n’est pas courant dans les milieux ruraux.
Les discussions sont très intéressantes. Atab a beaucoup de choses à raconter. Il a même prevu la visite d’une fabrique de transformation des noix de cajou. C’est une grosse decouverte pour nous. On ne s’etait jamais vraiment posé la question de l’origine de ces delicieuses nois d’aperitif. Un arbre qui s’appelle l’anacardier produit la noix et une pomme qui se mange aussi... c’etait important pour Atab qu’on apprenne quelque chose de notre visite. Pour lui, sa visite en France a été marquante. Il en a même fait un récit qu’il a essayé de faire publier, sans succès.
Les au revoir se font avec des petits cadeaux. Angèle nous offre une paire de draps et un tissu local, qu’on ne sait pas comment transporter... nous leur laisser un jeu de société pour leurs enfants, qui sont suffisamment instruits pour apprehender rapidement les règles.
Encore une belle expérience d’accueil en Casamance.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire