mardi 16 décembre 2014

Woofing dans le nord de la Thailande

Nouvelle expérience pour nous. Nous avons joint un projet de jardin bio dans le nord du pays. Il est difficile d'apporter une réelle aide dans notre situation. Mais nous pouvons tout de même participer aux taches ménagères (cuisine, vaisselle, jardinage). Nous sommes isolé dans un petit village à 3h de route de Chiang Mai, dans le nord de la Thailande. De petites cabanes en bambou ont été construites dans une petite forêt de teck, par un couple germano-thai. On dort donc au milieu de la nature au bruit du vent dans les arbres et des animaux de la nuit. Ici, c'est la débrouille pour les habitants si on ne veut/peut pas travailler dans les champs. Mill prend soin de ses hôtes, montre ses recettes de cuisine. Tenir cette petite ferme d'accueil des touristes est une façon de s'en sortir, mais aussi de sortir de l'ennui et de l'isolement. Thomas, quinquagénaire nous explique comment fonctionne le village, évoquant les sujets habituellement tabous por les Thais. Pour nous, ces discussions sont vraiment intéressantes et nous donnent un bon aperçu de ce que peut donner la vie de retraité occidental expatrié. La difficulté de nouer de vrais liens, la corruption pour les visas, l'alcoolisme, etc. 
C'est un bon moyen de lever le pied un petit peu pour récupérer de nos récentes infections orl. Pour Alix, c'est l'occasion d'intégrer l'école du village pour quelques jours...
Au menu, curry de citrouille, pâtes et riz divers avec sauces ou soupes. Le point d'orgue fut le rice bamboo. On va chercher dans la forêt quelques bambous soigneusement sélectionnés. On les remplit de riz et de lait de coco. On bouche avec une feuille de banane et on fait cuire doucement sur le feu de bois. Délicieux! De nombreux fruits au programme des desserts (papaye, fruit de la passion, banane, clémentine). 
Petites balades dans le coin, et on apprécie de voir s'écouler tranquillement la vie du village. Alix et Nelly trouvent des copains et Alix va à l'école. 









Aucun commentaire:

Publier un commentaire