vendredi 20 mars 2015

Fiordland : On continue la série "perdus au bout du monde"

On avait eu l'expérience en Islande des Fjords sous les nuages, 300km de détour pour imaginer de gigantesques parois mais n'en voir que les 5 premiers mètres, bof... 
Ici, Fiordland, on nous a prévenu, c'est 260 jours de pluie par an, 60 jours de beau temps. La fenêtre de tir est étroite. Nous avons deux jours pour tenter la croisière en bateau. La veille, la route se fait sous la pluie fine, bah, c'est une journée de route, rien de perdu. Le soir, arrivée au Gunn's Camp, "c'est là ?!!!" s'exclame Benjamin, "je voyais ça plus moderne...". Il faut dire que l'endroit, créé en 1930, ne semble pas avoir bougé depuis. Nous voilà à faire le feu dans le poële de notre cabane, tout cela  donne un petit côté perdu plein de charme. 
Le lendemain, catastrophe !! Le réveil n'a pas sonné (le froid et la recherche vaine de réseau a eu raison de la batterie), temps magnifique, nous avons raté le premier départ... 
Mais nous ferons celui de l'après midi, ciel limpide, parois doucement éclairées, cascades impressionnantes vues d'en bas, eau miroitante. Magnifique. Les filles adorent le bateau et ses coussins, Benjamin élit les fjords dans le top 10 des paysages du tour du monde. Une belle région, de hautes montagnes infranchissables, et des balades dans la forêt moussue dont on n'attend plus que les elfes apparaissent. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire