mercredi 25 mars 2015

Le royaume du backpacker

La NZ permet d'observer un phénomène très prisé des jeunes allemands et français : le Working Holiday Visa. En dessous de 30 ans, vous pouvez séjourner 1 an dans le pays afin de le parcourir et d'y faire des petits boulots. Ces derniers sont essentiellement dans le domaine agricole (cueillette, travail à la ferme) ou des services en ville (supermarché, café, boulangerie, ménage, etc.). Cette politique d'accueil amène un flux massif de jeunes européens, avides d'expériences aux antipodes de chez nous.
Sur place, ils sont assez repérables. Ils s'entassent la nuit dans des auberges de jeunesse, estampillées "Backpacker", pendant que le jour, ils triment. Ce concept est très utilisé dans les dénominations des hébergements partout dans le pays. Lorsqu'ils sont en voyage, on les retrouve dans des vans plus ou moins aménagés, achetés sur place et pas toujours en très bon état. Ils voyagent en petits groupes la plupart du temps. 
C'est assez intéressant d'observer tous ces jeunes qui rêvent de faire des petits boulots de l'autre côté de la planète. Le même phénomène existe aussi en Australie, mais est moins visible. Mais pour nous, ça a limité le couchsurfing, semble t il pollué par certains jeunes avides de trouver un logement gratuit et pas toujours ouverts à l'échange, et il est difficile de trouver des hôtes dans le pays. 
Et au détour d'un panneau expliquant le problème que représente l'introduction des possums dans le pays, cette pensée (humoristique bien sûr) nous est venue : "c'est un peu comme le backpacker; il s'acclimate trop bien au pays...".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire