jeudi 20 août 2020

Là-haut

 On s'est retrouvé par hasard (?!?) dans une vallée parfaite pour faire du parapente. Ca tombe bien, c'était le cadeau d'anniversaire prévu pour Sylvie, mais retardé à cause de l'opération en février. Je tente en vain de la convaincre que c'est une occasion inespérée d'en faire, que les paysages ici sont exceptionnels. Sylvie reste hésitante.

On part donc pour une petite rando de 2-3h en haut de la télécabine qui part presque de notre camping. 850m de dénivelé en 3 minutes, et nous voilà encore dans des points de vue sublimes. 

Ici, c'est le paradis du parapente. Ca donne envie de voler. Des dizaines d'aficionados décollent de là. Il y a ceux qui prennent les cours et pour lesquels c'est la première fois. Guidés par talkie-walkie, on angoisse presque pour eux qu'ils ne passent pas le première ligne de sapins. Mais ouf! tout se passe à merveille. Cela a l'air si facile. Il y a les pros qui sont déjà  leur 2ème montée en télécabine et qui ne perdent pas un instant pour repartir. Ils en feront jusqu'à 5 dans la journées. Nelly a les yeux qui brillent. Elle aimerait trop voler comme eux.

Et puis, il y a le stand en haut de la télécabine. Le slogan: "volez maintenant, marchez plus tard" (fly now, walk later). On peut essayer le siège de vol hyper confortable. Et il y a l'instructeur super cool qui rassure Sylvie en disant que même les handicapés peuvent le faire... Banco, un client supplémentaire!

Nelly rage de jalousie bien sûr. Alors, je lui dis que Maman a attendu 39 ans pour en faire et que pour que son cadeau soit exceptionnel, il faut qu'elle soit la seule à le faire. Il faudra attendre son tour. Mais probablement pas si longtemps...

La rando au pas de courses pour avoir le temps d'arriver à 14h. A peine le temps de se retourner que Sylvie est déjà prête à partir. On immortalise l'instant: Alix à la camera et moi à la photo. Ce qui est pratique, c'est qu'on a le temps de redescendre en télécabine pour voir l'arrivée. 

Il semble que les conditions de vol étaient idéales. Et cette première expérience me laisse croire qu'il ne s'agira pas de la dernière. En tout cas, cadeau réussi, puisque le temps se gâte en fin d'après-midi avec un orage. Ouf! Il était moins 1...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire