dimanche 21 septembre 2014

Attitudes chinoises

Le chinois est ... déroutant...
Nous avons eu quelques bonnes expériences mais tellement de mauvaises que notre ressenti est carrément négatif sur la façon d'être des chinois. Bien entendu, il est fort probable que les chinois rencontrés lors de nos déplacements ne représentent pas la crème de la crème. Car nos expériences de couchsurfing sont rassurantes, il y a des chinois adorables !Et puis c'est sûr il y a des c.. partout, alors comme en Chine il y a beaucoup de monde, on a plus de chance d'en trouver ! 

Règles de non savoir vivre du chinois : 
- l'accueil aboiement. Non non, il ne hurle pas parce qu'il est en colère, c'est juste une façon de parler (pour être bien sûr qu'on l'entende ?). Ça nous a valu une arrivée peu agréable à Pingyao et pour notre croisière sur la Yangsi. 
- la prise en charge brutale. On se rassure comme on peut en se disant que prendre quelqu'un par le bras pour le forcer à s'asseoir ça ne veut pas dire "toi surtout ne bouge pas", mais "t'inquiète, on va s'en occuper". (Ou pas..., enfin on sait pas...). Et secouer sa main vers le bas sans nous regarder : ça ne veut pas dire "tais toi je ne veux pas avoir à faire avec toi", mais "oui oui, tout va bien, attend". Scènes assez courantes dans les bus, lorsque l'on a demandé notre chemin, pourquoi on nous prenait nos passeports, s'il fallait descendre là, etc... Au final on est souvent surpris car du coup l'aide apportée dépasse notre attente...
- les crachats. Y' a des panneaux pour l'interdire dans les trains. Malheureusement pas dans les bus. 
- slurper sa soupe. Étape incontournable de tout repas. 
- le "non je ne veux pas être mêlé à tout ça". Coup classique, on s'approche de quelqu'un pour demander une info, la personne détourne la tête et cherche vite un cobaye, qui lui même baisse les yeux, mais se trouve bien obligé de nous parler... Il y a aussi ceux qui font carrément signe de la main que non, ils n'ont pas envie de s'occuper de nous. Parfois, la personne désignée trouve refuge dans son portable. Ça peut être salutaire quand le traducteur marche, mais ça peut être aussi cocasse quand la personne me montre du chinois...
- le rire. Très très déconcertant. Pour les chinois c'est souvent la marque d'une gêne. ( heu, tu crois pas qu'ils sont en train de se moquer de nous, plutôt ?). Par exemple quand on vient de faire 30mn de queue pour un taxi et qu'aucun ne veut nous emmener. Ou encore notre chauffeur de bus qui trouve très drôle de voir quelqu'un chercher sa roue dans le ravin. Ou quelqu'un qui manque d'écraser Nelly avec son scooter sur le trottoir . Mais bon à l'origine le rire, c'est une réaction naturelle du corps à une situation inattendue....
- le "pousse toi de là que je m'y mette". Courant pour prendre le train, ou dans les files d'attente. Mais ça m'est arrivé aussi alors que je regardais le paysage à une grande balustrade depuis quelques secondes : on m'a ordonné de me pousser car on voulait prendre une photo pile là où j'étais. 
- le "pousse toi" tout court. Par exemple parce que je gène pour la photo que l'on veut faire de ma fille ! 
- le forçage. Notamment pour les enfants. Forcées à être prises en photo, à être touchées. Mais ça peut être aussi forcé à s'asseoir dès qu'on arrive au restaurant. 
- le chacun pour soi. On sent que plus la situation se corse, plus l'aide qu'on pourrait attendre n'arrive pas. Et du coup c'est quand on en a le plus besoin que l'on n'est pas aidé. Par exemple, on nous laissera volontiers la place pour les enfants dans un bus vide, mais c'est beaucoup moins spontané dès que le bus est bondé. Dans les situations difficiles, la règle du chacun pour soi s'impose. 
- les enfants : des objets ? La propriété de tous ? En tout cas, on ne se gène pas pour les montrer du doigts, les tirer par le bras, attraper leur main pour qu'elle touche celle d'un autre enfant, leur caresser la tête, leur crier "hallo" dans les oreilles. Et les prendre en photo bien sûr. Ah, tout cela n'est pas méchant. Mais comment dire, c'est un peu ? ... Usant !!! 




3 commentaires:

Unknown a dit…

Marrante cette photo, ça doit être beaucoup moins drôle à la longue .... Article fort intéressant sur les comportements chinois au quotidien. Ça rend aussi votre blog réaliste, puisque le voyage ou tout se passe bien n'existe pas. Ça doit aussi vous soulager de partager les galères et les déceptions. Continuez ! Nous on veut lire vos joies comme vos peines, pourvu que ça soit le plus fidèle de votre état d'esprit du moment. Bise à vous quatre, guillaume

Anonyme a dit…

A la célébrité ! pas facile tous les jours... :)
Bises
Laurence

audrey a dit…

J'ai eu la chance de visiter en famille chinoise, je n'ai pas du tout vécu cette expérience avec les chinois. Je pense que l'incompréhension de la langue y fait pour beaucoup. Parfois je croyais que les gens se disputaient alors que pas du tout. Par contre dans les files d'attente, ils te dépassent sans vergogne mais on m'a laissé la place pour les enfants dans les transports. Kyan et Eleonore étant moins différents donc pas trop de photos et toujours avec une demande d'autorisation et beaucoup de compliments "hen piaolang :-) "
Bref moins rude que vous mais votre description ne m'étonne je pense que les chinois sont assez directs dans leur manière de faire.

Publier un commentaire