vendredi 6 février 2015

Un séjour à la ferme hors du commun

C'est toujours un peu pareil le couchsurfing! Les dernières minutes avant d'arriver, on se demande : "Mais, en fait, chez qui on va?". Un peu toutes les idées farfelues nous passent par la tête. Alors, ici, à Kingston, en Australie du Sud, lorsqu'on atteint la maison au milieu du bush de Jimmy Parker, le doute nous prend. "Ne va t'on pas se faire égorger? Tiens une voiture abandonnée! Peut-être celle du dernier couchsurfer?". Bref. On se lance. Et comme assez souvent, un léger moment de flottement entoure les premiers échanges. Oui. On est bien au bon endroit, et on se croirait un peu dans un film de Jean-Pierre Jeunet, avec une galerie de personnages assez loufoques. Autour du moteur d'un pick-up désossé, Jimmy, costaud gaillard de 50 ans, entouré de Malcolm, un petit vieux attachant, et Will, un nain ("ben alors papa, t'avais jamais vu de nain ?"). Dans la maison, René, très sympathique Taiwanaise en Working Holiday visa, et Clara, une jeune couchsurfeuse suédoise peu locace... Drôle d'ensemble, auquel s'ajoute donc une famille de français en voiture dont les slogans imprimés dessus sont parfois douteux...
Et comme presque toujours, le doute s'efface vite pour laisser place aux échanges. Mais, il faut avouer qu'avec un bon australien pure souche, ce n'est pas évident de comprendre une seule phrase. C'est à se demander s'il parle anglais parfois!
Pour le reste, l'expérience diffère pas mal des autres que nous ayons eu précédemment, puisque nous  sommes à la campagne. Jimmy a plein de choses à nous proposer. Aller voir les bêtes sauvages de nuit (wombats, kangourous, oppossums, ...), inspecter les terres, le bétail, un tour de tracteur pour ramener une remorque au voisin, aller voir la tonte des moutons, harponner les poissons. On rencontre les autres fermiers, on discute. En plus, avec le boulot de Sylvie sur les pesticides, ça fait des sujets de conversation. Les loisirs sont fait de surf, de pêche sous-marine, car on n'est qu'à 5km de la mer! 
Les enfants aussi s'éclatent. Les moutons intéressent beaucoup les filles. "Pourquoi, ils sont bleus après la tonte? C'est peut-être pour faire des pulls de couleur?" Alix a eu le droit de conduire le pick-up et aussi à un tour en moto-cross à la tombée de la nuit. Même pas peur! ("T'es pas trop triste, maman ?, t'as pas vu le coucher de soleil, toi"). Elles aiment bien aussi les gentils chiens de la ferme, le train électrique et les trampolines. 
Et nous, on est en charge du repas du soir. Il n'y a qu'à se servir d'un bon morceau de viande dans le freezer. Agneau, boeuf ou chevreuil. Que de la bonne viande! On boit, on rit, on joue au billard. De la détente bienvenue! Merci Jimmy!






1 commentaire:

Anonyme a dit…

Encore une belle expérience en tout point. La bise aux petites fermières !! Guillaume

Publier un commentaire