jeudi 18 août 2016

Gjirokaster: la ville aux milles doudous...

Gjirokaster est la ville la plus visitée du pays. On peut aisément le comprendre, le centre historique conserve de très nombreuses maisons dans le style ottoman, dont plusieurs sont des petits musées. Elle est par ailleurs dotée d'une forteresse dominant la ville et est emblématique du pays car étant la ville natale de l'ancien dictateur communiste, Enver Oxha, et aussi de l'écrivain le plus célèbre du pays, Ismail Kadaré. C'est un plaisir de se promener dans les ruelles, de s'arrêter à un terrasse ombragée d'un restaurant, qui soit dit en passant n'est pas cher du tout comme dans tout le reste du pays, ou de cueillir ça et là une figue bien mûre dépassant d'un des innombrables figuiers de la ville. La visite de Gjirokaster est devenue vraiment incongrues, lorsque dans un des nombreux jardins remplis d'arbres fruitiers et de vignes regorgeant de grappes bien violettes, nous découvrons un lapin en peluche attaché au bout d'une tige, un peu comme un épouvantail chez nous en France. Puis, en regardant avec plus d'attention dans les autres jardins, on trouve des chiens, pandas, girafes, Winnie l'ourson accrochés un peu partout dans les jardins ou sur les devantures de maisons, et même accrochés à l'arrière des voitures (la plage arrière). Cela devient donc naturellement un jeu de chercher les doudous. Et le jeu est d'autant plus amusant qu'ils sont nombreux. Nos filles armées de leurs 2 petits fanions d'Albanie auront donc passé une journée des plus motivantes à arpenter les rues de Gjirokaster.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire