jeudi 31 juillet 2014

Lac Baikal

Les enfants sont vraiment résistants aux longs trajets! Après 19h de train pour rejoindre Irkutsk, en platzkart (la 3ème classe) dans un wagon bien plein, nous avons à peine le temps de faire un coup de tramway pour sauter dans un minibus pour l'île d'Olkhon, au milieu du lac Baikal, à 280km de là. Au passage, nous retrouvons presque par miracle Aliona, qui a nos billets pour la Mongolie... Et nous voilà entassés dans un minibus pour un voyage mouvementé. Les signes d'inquiétude du chauffeur au sujet du gonflement des roues auraient du nous mettre sur la piste... Arrêts toutes les 1/2 heures pour regonfler... En effet, après la pause à mi-parcourt (3h de route), crevaison! Le plus dur pour le chauffeur en Sibérie n'est pas de changer la roue à proprement parlé, mais de trouver des objets (bois, pierres) pour surélever le cric! Au bout d'une heure, c'est chose faite. On repart plus doucement pour finir notre route. Le chauffeur, un peu confus dans ses gestes, a du mal à nous expliquer qu'on va procéder à une séparation du groupe en 2 minibus. Et on finit même par perdre un de nos sacs en route avec l'ouverture inopinée du coffre. Malgré ces 8h30 de trajet supplémentaire, les filles ont été agréables, absolument pas malades. Ouf!
Le séjour sur l'île est très agréable. Nous sommes très bien logés dans une chambre tout en bois. 2 repas inclus très copieux! Crêpes à volonté au petit déjeuner et des menus variés le soir. L'île a certains côtés qui nous rappellent l'Islande, avec des paysages lunaires. Parfois, on a l'impression d'être en Croatie ou en Corse avec la couleur de l'eau et les falaises rocheuses. Notre hébergement est bien situé, en bordure du village principal, tout au bord de la côte. Il est juste agréable de longer cette côte, atteindre une petite crique et prendre un bain de soleil, voire même un bain de lac. Certes l'eau est froide (entre 12 et 15 degrés), mais on est dans le plus grand lac du monde: 2000km de circonférences et une profondeur allant jusqu'à 1600m par endroits! 
Cette halte reposante nous permet d'observer le touriste russe pas toujours respectueux des lieux, les hordes de yogistes à la recherche d'une terre propice à la méditation et faisant toutes sortes d'offrandes (bonbons, pièces, sandales, vernis à ongle, ...) en accrochant des rubans colorés aux arbres ou aux grands piquets de bois. Une balade en jeep 4x4 russe permet de voir le nord de l'ile et ses magnifiques points de vue. C'est aussi l'occasion d'être secoués façon milk-shake...
Même un jour de pluie est agréable sur l'île pour jouer avec les enfants et juste ne rien faire avant un nouveau périple retour en minibus. Pour ce trajet retour, nous avons le champion de la route comme chauffeur. A toute vitesse sur les pistes, il sait trouver la faille pour monter sur le ferry en doublant tout le monde. Partis à 12h30 de Khujir, nous sommes à 19h à Irkutsk, et en prime, on prend le ferry avant des connaissances qui ont pris le bus de 9h30!







Aucun commentaire:

Publier un commentaire