mercredi 16 juillet 2014

Nos débuts avec la Russie

"C'est immense St Petersbourg !!!, difficile à visiter à pied !!"
"Vous allez à Moscou après ? " 
"Heu, oui ?..."
"Bon ben Moscou c'est 3 fois plus grand !"
"..."

Nous aurions été un peu perdus sans nos hôtes pour aborder ces deux villes immenses. Micha à St Petersbourg et Arina à Moscou nous ont orienté vers des points de vue de la ville. St Isaac à Peter (on compte les marches, Alix ?), et à Moscou la colline du tremplin de saut à ski et son télésiège
(" ooouuuiiiinnnnn"
" mais , non, Nelly, n'ai pas peur, on te tient"
" ooooouuuuiiiinnnn"
" attend, je crois qu'on lui a reposé la barre sur le pied")
ou le monument commémoratif de la 2e guerre mondiale à Moscou -, parfait toboggan pour les filles.  
Une autre bonne façon d'appréhender ces villes, les croisières sur le fleuve. Grand succès auprès de Nelly ("bateau, bateau, bateau"), et on est tranquillement installés à l'ombre sans courir dans le métro. 

Cela dit, des courses dans le métro, on en a fait quand même. C'est un grand déchirement quand on descend ("oooouuuiiiinnn, paattiiii le taaiiinnn", " et oui, le train est parti, Nelly"), et les changements de ligne ne sont pas toujours simples ("porte moi !!" "Mais enfin Alix, il n'y a que 3 marches, j'essaye de prendre une photo parce que c'est joli, pas facile de la main gauche avec Nelly dans les bras, et en plus on comprend rien tout est écrit en cyrillique). 
Heureusement pour se reposer il y a les longs escalators, dans les lesquels - incroyable ! - la plupart des gens attendent sagement ("mais pourquoi ils ne courent pas ? " " ben c'est trop long, ça serait trop fatiguant !) . "On est vraiment très très haut, hein maman ? " . Il faut donc compter 10 mn d'escalator dans chacun de nos trajets. 

Sachant que l'on a du mal à décoller très tôt , 
" comme ils prennent le repas du midi entre 13h et 15h, on peut considérer qu'on a 2h de décallage ?" 
" mais non Sylvie, on est parti à midi, il ne faut pas se mentir, ce n'est pas comme s'il était 10h, il est midi !"
que l'on ne veut pas lasser les enfants, qu'il faut inclure la pause pipi, la pause "zje ve boi", et l'immanquable vestiaire, on vise des visites express. 
On pourra donc faire le guide sur "l'Hermitage en 1h30" ou "le Kremlin en 1h30". Ça nous va bien aussi, mais on reste frustré sur le recul historique, il nous faut trouver le temps de lire un peu nos guides. 
("Mais pourquoi je m'embête à lire le lonely en anglais alors que je peux avoir l'histoire de Russie en français sur wikipedia ?"). 

Avant le départ : " les guides en anglais ça nous fera un entrainement"
Après le départ : " t'es sûr qu'on n'a pas un résumé en français quelque part ? "

Question langue russe, 
On est au même niveau qu'Alix pour compter (jusque 14), et on connait un peu moins de mots que Nelly (car elle progresse beaucoup - en français). 
Et puis dans la série j'invente des mots, qu'est ce que tu nous a trouvé Alix ? 
" tu me donnes le tapawouac ?"
" Alix , arrête de dire n'importe quoi !" 
" mais je dit pas n'importe quoi, tapawouac c'est le jus de fruit en anglais" . 
On m'a dit que ma prononciation en russe était à peu près correcte ("compréhensible pour un enfant"), en tout cas quand je dit "yanigavariouparouski" (=je ne parle pas russe), on me comprend très bien. 
Quelques russes parlent français. "Oui , j'ai habité en belgique" ( je me disais aussi, y'avait comme un petit accent en plus de l'accent russe). 













1 commentaire:

Helene et Thomas a dit…

Merci pour cette petite partie de rigolade! Ça fait rêver ! Bonne continuation.

Publier un commentaire