vendredi 22 août 2014

Farniente au bord de l'Orkhon

On décide de passer nos derniers jours de Mongolie dans un camp de yourte qui nous a plu près de Kharakhorum. Nous quittons Tuya et Bata, nos guide et chauffeur avec émotion. Ils se sont tellement bien pccupé de nous, avec une grande patience. La gentillesse et les explications très intéressantes de Tuya vont vraiment nous manquer. Le camp appartient à la même agence avec laquelle nous avons fait notre séjour. Un couple constitué d'une Mongole et d'un Guadeloupéen! Nous restons 5 jours dans le camp, avec quelques balades le long de la rivière, une grande balade sur les collines avoisinantes et du repos dans la yourte. Comme il fait très chaud ces jours ci, c'est vraiment un endroit très agréable. Nous ne sommes pas trop perdu avec quelques français de passage... Et des enfants de l'âge des filles, de quoi faire de bonnes poursuites autour des poteaux de la yourte et jouer à la poupée aux heures chaudes. Le retour sur la capitale est épique. Nous prenons un mini-bus 12-13 places pour rejoindre Ulan-Bator. A 10h, il semble prêt à partir avec 12 adultes et 11 enfants. Et bien non, nous partons à 10h30 avec 16 adultes et 12 enfants. On est archi serrés! Et le mini-bus roule à toutes allures... De grosses frayeurs en perspective... Mais nous arrivons entier et en un temps record (6h avec pause pour 360km)!









1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bonjour ou bonsoir, je ne sais pas trop...
Je n'avais pas encore pris le temps de regarder votre blog et je ne suis pas déçue. Ce voyage a l'air de combler toutes vos attentes (malgré quelques petits "déboires" . Les photos sont bien jolies et nous donnent ainsi le plaisir de voyager virtuellement avec vous. Je viens de lire un livre qui se passe en Mongolie et je suis ravie de voir des photos de ces grandes plaines. La ville d'Oulan Bator avait l'air beaucoup moins attrayante avec beaucoup de pauvreté.
Je vais continuer à suivre votre périple bien plus passionnant que mes fabrications de lait et yaourts !!!
A bientôt,
Géraldine (ssp)

Publier un commentaire