samedi 15 novembre 2014

Les bagages, comment ça se passe?

Avec seulement entre 35kg de bagages, on en surprend plus d'un quand on débarque. Avant de partir, la question du poids nous a pris beaucoup de temps. On a tout fait pour minimiser. Et ce n'est pas toujours évident de se détacher de ce qui n'est pas primordial.
2 gros sacs Osprey, 1 sac à dos qui peur se clipser sur l'un d'eux, une besace et un sac cabas Papa Pique et Maman Coud le plus souvent bien rangé en 4 dans l'un des 2 premiers, voici tout ce qui nous sert de bagages. A l'intérieur, tout est compartimenté dans des sous-sacs : 3 pour les vêtements, 2 pour la pharmacie, 3 trousses pour la toilette, 1 pour l'informatique, 1 pour les manteaux, 1 pour les serviettes, 1 pour les maillots, 1 pour les objets pratiques, 1 pour le linge sale, etc. Et la boite à pyjamas bien sûr. 
On renouvelle régulièrement, ce qui fait que l'on se retrouve avec de la crème solaire russe, du dentifrice mongole, du produit lentille chinois, des brosses à dent coréennes... Parfois ce n'est pas toujours facile de trouver, car selon où l'on est, on n'a pas toujours accès aux grands supermarchés. Il faut aussi jeter une vieille paire de chaussures lorsqu'on s'en rachète une. 
Le rangement des sacs est un casse-tête! On ne peut guère s'encombrer de plus de 30 couches. On a toujours un peu à manger et à boire sur nous aussi au cas où. Et il faut s'arranger pour que le linge soit sec avant de repartir. La plupart des lessives sont faites en couchsurfing. Assez souvent, on nous le propose d'office.
Pour les déplacements, on a pris l'habitude de rouler les sacs. Les enfants sont en effet souvent endormis par le voyage et il faut les porter...
En résumé, moins on bouge, plus c'est pratique car on n'a pas à refaire les sacs trop souvent. On reste en général 3 nuits au même endroit. 

Les enfants dorment le plus souvent en transport. Sauf... en avion. Elles sont complètement excitées de prendre l'avion. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire