mardi 19 mai 2015

Vivre comme les ni vanuatu

Nous avons pu voir la vie dans un village très reculé. Ici, on est à une heure de marche pour rejoindre la route où passent les rares 4*4 qui peuvent en 2h amener sur une piste défoncée à la ville. Ville à laquelle on trouve un dispensaire, une poste, une boutique d'alimentation et un marché. Pour plus de services, c'est une heure d'avion ! 
Les villageois nous ont préparé une petite danse en jupe d'hibiscus, nous ont montré comment faire du feu (toujours avec de l'hibiscus), ont porté Alix sur un tapis de feuilles. Ici, pas de bâtiment en dur pour se protéger du vent. Uniquement des constructions en bois recouverte de feuilles de cocotier. Forcément, ils ont fort à faire après le cyclone.
Des maladies? Mal de dos à force de porter du poids, infection des plaies. Les repas? La base c'est le tarot (une tubercule) et la coco. Du poisson pêché la nuit. Le linge est lavé à la rivière. Et la messe tous les dimanches. Les enfants jouent avec des bouts de bois et des boites de conserve. Les enfants pas sage? Un coup de baguette sur les doigts. 
Peu de ressources. Alors, ils font payer pour organiser des petites danses traditionnelles. Ca fait toujours un peu bizarre, cette situation... Mais en limitant les photos et en privilégiant l'échange (par chance, l'une des femmes parlaient français), on arrive à en faire une bonne rencontre pour tous.






2 commentaires:

Anonyme a dit…

Alix princesse ni Vanuatu ? Bravo....

(sa mamie Martine)

Anonyme a dit…

Impressionnant. Bise Guillaume

Publier un commentaire