samedi 28 avril 2018

La femme voilée et autres différences culturelles


Très marquant pour nous autres laïques ce voile! Certes toutes les femmes se voilent (dès l'âge de 10 ans) mais de façon différentes selon les milieux, plus ou moins religieux. En notre présence à la maison elles peuvent être en jeans t-shirts, ou emmitouflée dans le tchador par dessus des vêtements déjà très amples. C'est contraignant pour certaines, "surtout l'uniforme pour les petites filles à l'école" se désole Sara. On me desserre mon voile "c'est trop serré; de toute façon, ce n'est pas stricte pour les Occidentales et si ça tombe c'est pas grave". Ou bien, on se rhabille darre-darre dès que Benjamin pointe son nez, avec l'attitude hâtive d'une fille sortant de la douche qui ajusterait sa serviette. Assez marrant, surtout lorsqu'il s'agit d'une vieille femme peu attirante! 
Les hommes ne serrent la main aux femmes que lorsque celles-ci font le premier pas. Et Fatimah me précise : "les femmes serrent la main des hommes qu'elles ne pourraient épouser". Visiblement les possibilités de mariage sont nombreuses! Je me suis vu refuser quelques poignées de mains. Les hommes s'adressent spontanément à Benjamin et non à moi. Ce n'est que lorsque j'engage la conversation qu'ils se permettent de me parler. Les femmes iraniennes par contre m'ont paru beaucoup moins réservées qu'en Inde par exemple. Elles nous abordent sans retenue. 
Les mariages sont bien souvent arrangés, après accord des parents, puis des futurs époux qui discutent durant quelques rencontres un mois ou deux avant le mariage. Les mariages entre cousins sont fréquents. Les réunions familiales en sont simplifiées... Quelques uns se rencontrent à l'université ou , comme dit Hossein, "dans la rue". Mais la surprise pour nous vient du fait que des personnes pourtant tournée vers l'extérieur, comme Babak, ayant vécu 6 ans en France, ou cette étudiante au Canada, ont aussi suivi la tradition du mariage arrangé. L'étudiante trouve ainsi bizarre de vivre ensemble sans mariage. Il serait plus sain selon elle de discuter pour connaitre la personnalité de l'autre, avant de vivre (et donc s'engager) ensemble. 
Les hommes font les courses, les femmes la cuisine, elle gardent les enfants ou les envoient à l'équivalent de la maternelle, les hommes suivent le travail scolaire : au moins 1h par jour pour l'âge d'Alix. Hommes et femmes font du sport, dans des gymnases fermés. "Une femme peut faire du jogging dehors bien sûr" me dit Mona, "mais avec le voile...  et donc c'est plus agréable d'être sans voile en tee-shirt dans un gymnase". Les pubs à la télé montrent donc des filles en débardeur short. L'image de la femme n'est pas censurée ? Dans nos visites d'anciennes riches demeures, des touristes iraniennes enroulées dans leur tchador noir découvrent des représentations de femmes arborant un grand décolleté. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire