lundi 15 juin 2015

Malacca : mélange de cultures

Notre premier aperçu de la Malaisie est à Malacca. Ca tombe plutôt bien car cette ville est un peu l'endroit où l'essentiel des événements historiques du pays s'est déroulé. En effet, située là où la distance entre l'ile de Sumatra (Indonésie) et la Malaisie est la plus faible, ce fut le point de passage obligé de tous les marins de la Terre. Du coup, des influences portugaises, néerlandaises, anglaises, arabes, chinoises et indiennes ont façonné la culture du pays. Cela donne un étrange résultat. Le coeur historique composé de quartiers assez homogènes est très joli. Seules les voitures gâchent un peu les balades à pied. Temples, églises, mosquées s'épanouissent bien à tous les coins de rue. 
Belles demeures Peranakan (descendants de chinois mariés à des malais), lampions rouges dans les rues, vestiges de forts néerlandais et d'églises portugaises, réplique d'un palais de sultan en bois. On trouve un peu de tout.
L'ensemble s'anime la nuit d'un marché de nuit à l'ambiance Taiwanaise, aux effluves de durian, dans lequel déambule des femmes voilées (islam oblige) et des individus de toutes origines (chinois et indiens mélangés). Dans les rues sillonnent les trishaws, d'étranges vélos à 3 roues, décorés avec soins avec des peluches de la reine des neiges ou d'Hello Kitty, la musique pop à fond.
Malacca, en pleine expansion, réserve, pour le futur, encore plus d'attraits pour les touristes. Ils sont en train de construire des iles sur la mer, à grands renforts de sable, afin d'édifier un super complexe touristique, fortement inspiré de Sentosa (à Singapour). Ca laisse à réfléchir...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire