dimanche 28 juin 2015

Trouver un hébergement le jour J

Ah le voyage avec les enfants! On perd l'esprit routard. Débarquer quelque part sans savoir où l'on va dormir... Ça ne nous est pas arrivé souvent pendant ce voyage. Nous avons toujours réservé au moins la veille. Alors, frustrés de ce manque d'aventure, nous avons donc tenté l'expérience à Pulau Kapas. Il faut dire que nos tentatives de réservation par internet ont échouées, et pour cause, internet ne fonctionne plus sur l'île. 
Nous débarquons. Au sens propre, c'est à dire descendre de la barque sur la plage. Pendant que Benjamin et les filles construisent un château de sable, je pars en quête d'une chambre.  
Le premier hébergement a l'air sympa, bondés de voyageurs. Trop sympa peut être. "Ben oui, c'est le problème, les gens réservent 3 jours, et puis finalement ils restent un mois, et donc on ne peut pas dire si l'on a de la place ou non".  Bon. 
Je passe à la crique suivante. On me demande: "combien vous voulez payer ?". Ça montre que la négociation est possible. L'adresse est décrite comme "romantique" dans le guide. Mais c'est tellement mal entretenu que ça ne m'inspire pas. 
L'agence qui nous a vendu nos tickets de bateau nous a proposé une ristourne pour un hôtel. J'arrive péniblement à attirer l'attention de quelqu'un qui ne parle pas anglais, et à faire traduire ce que je veux par des malaisien-chinois. "Je souhaite voir une chambre". "Une chambre ? Mais... Vous voulez passer la nuit où vous êtes là pour la journée ?".... Elle part chercher quelqu'un sur un chantier derrière, qui lui-même doit appeler "le boss". Tout cela dans un hôtel vide. 
Je passe au suivant. On commence par voir la chambre avec air conditionné (glauque au possible), puis il me rassure : "sans air conditionné, c'est pareil, mais avec un ventilateur". Du glauque moins cher. Merci ! 
Le chateau de sable est fini. Les filles jouent aux petites voitures avec les chaussures. 
Et le voilà, parfait ! Un petit bungalow vue sur mer. Pas hyper propre mais pas chère, et le proprio est souriant et aux petits soins. Il nous amène un matelas pour les filles, deux moustiquaires-tente neuves, de la pastèque, un gâteau et une bougie pour mon anniversaire... 

Au final, une heure top chrono. On peut comprendre pourquoi c'est plus cool d'utiliser booking.com depuis un fauteuil bien confortable.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire